Peu importe la cause (accident, maladie, vieillesse…), la perte d’un être cher est une étape difficile de la vie. C’est normale que vous soyez confus, en colère, triste, déprimé ou culpabilisé. Vous avez tant d’émotions difficiles à définir qui se mélangent. Sachez que chaque personne a différents moyens de vivre un deuil. Pour vous aider, voici quelques conseils permettant d’apprivoiser la souffrance.

Assister aux obsèques

Certaines personnes pensent qu’il vaut mieux ne pas assister aux cérémonies funéraires pour éviter le trop-plein d’émotions. Au contraire, il faut que vous voyiez le corps du défunt afin que vous puissiez réaliser sa perte. À vrai dire, les obsèques vous aident à prendre conscience de la perte de votre proche. C’est une étape fondamentale pour commencer le deuil.

Confier l’organisation des obsèques à une entreprise de pompes funèbres

Même si vous voulez tout organiser pour honorer la mémoire du défunt, vous n’arriverez pas à accomplir les tâches tout seul. Pour vous aider, faites appel à une entreprise de pompes funèbres comme L’ALLIANCE FUNERAIRE. Ce professionnel peut s’occuper de l’organisation des obsèques de A à Z : transport funéraire, prise en main des démarches administratives, création de gravures et de plaques funéraires… Ainsi, vous pouvez mieux vous concentrer sur votre deuil.

Participer à la cérémonie

Même si vous confiez l’organisation des obsèques à une entreprise de pompes funèbres, cela ne vous empêche pas de prendre une part active à la cérémonie. D’ailleurs, les études ont démontré que participer à la cérémonie est utile. Cela permet d’exprimer les sentiments envers le défunt et d’être plus soulagé. 
Vous pouvez, par exemple, écrire un petit texte sur sa vie, réciter un poème, chanter, jouer un instrument ou diffuser sa chanson préférée. Vous pouvez aussi acheter des articles funéraires, comme les fleurs artificielles au Marin. N’hésitez pas non plus à participer au service (mettre en place les chaises, les tables…).

Accueillir les émotions

Accueillir ses émotions, c’est d’être à l’aise avec et de ne pas les refouler. Lors de la perte d’un être cher, vous devez accueillir vos émotions : colère, regrets, dépression, tristesse, peur… Il ne faut pas tenter de les réprimer quelle que soit leur nature. Si vous avez envie de pleurer, pleurez ! Si vous voulez crier, criez ! Il vaut mieux exprimer vos émotions et les comprendre, car elles sont rattachées à l’amour que vous portez pour la personne décédée. De plus, ces émotions permettent d’apprendre à vivre sans le défunt, d’alléger la souffrance et de tourner la page. 

Parler à quelqu’un

Certaines personnes ont besoin de parler à quelqu’un et d’autres non. Pourtant, partager ce que vous ressentez est toujours bénéfique. Parler peut alléger votre souffrance. Vous n’aurez pas l’impression d’être seul. C’est aussi une occasion de partager les expériences vécues dans un moment pareil. Ainsi, vous pouvez discuter avec un membre de votre famille, un ami, un collègue, une camarade de classe. Vous pouvez même parler à un prêtre, si vous voulez.
La seule chose qui importe, c’est de trouver une personne qui pourra vous entendre sans vous juger. 

Dire ses besoins

Il existe des situations où vos proches ne vous parlent pas au sujet de la personne décédée pour ne pas vous blesser davantage. Dans ce cas, vous n’aurez pas à juger qu’ils n’accordent pas une attention à votre situation. Ils ont juste peur d’être maladroits ou impolis. 
Ainsi, pensez à leur exprimer vos besoins. Dites-leur si vous voulez changer un peu d’air, faire un petit voyage, parler de votre chagrin… Ils seront heureux de faire quelque chose pour vous. Vous profiterez alors de leur soutien et de leur accompagnement.