Lorsque vient le moment de passer l’examen du permis de conduire, il arrive que les candidats stressent et ratent leurs tests. C’est pourquoi il faut bien se préparer pour pouvoir réussir au premier coup. Pour vous aider, voici une liste des choses que vous devez faire pendant l’apprentissage et des attitudes à adopter pendant l’examen.

Les choses à faire pendant l’apprentissage

Choisissez bien l’auto-école

Il ne faut pas choisir son auto-école à la hâte ou tout simplement en se référant aux prix pratiqués. Pour garantir la réussite à l’examen, il est aussi recommandé de vérifier d’autres critères. Parmi eux, examinez la qualité de l’enseignement, le taux de réussite et les garanties proposées par l’auto-école. Si vous n’avez pas encore effectué votre choix, vous pouvez vous inscrire à l’Ecole De Conduite La Confiance. L’établissement propose des cours théoriques, de conduite classe 5 ainsi que des cours de perfectionnement à Ahuntsic.

– Assistez à chaque cours théorique

Pendant l’apprentissage, il est important de suivre les cours théoriques ou de code la route. Le mieux c’est de ne rater aucune séance afin de bien se familiariser avec les règles de circulation. Pendant les cours, il ne faut pas hésiter à poser des questions et soulever les difficultés. Les priorités, les balises, les plaques, les panneaux, les marquages au sol et bien d’autres signaux n’auront plus aucun secret pour vous. Vous aurez ainsi l’occasion de conduire sereinement au moment de l’examen.

– Révisez les règles du code de la route

Afin de réussir son examen de code de la route, il ne suffit pas d’assister aux cours. Il faut aussi réviser. Il n’y a rien de plus désagréable que de se retrouver face à un panneau et d’ignorer sa signification. Prenez donc le temps de revoir votre livre ou votre brochure pour tout mémoriser. Vous pouvez faire une petite fiche si besoin. Néanmoins, il est conseillé de ne pas trop réviser la veille de l’épreuve.

– Conduisez de temps en temps

Pour certains élèves, les cours de conduite donnés par les auto-écoles ne sont pas suffisants. Si vous avez votre propre véhicule, n’hésitez pas à effectuer des heures de conduite en supplément des cours. Vous pouvez vous faire assister par une personne expérimentée. La veille de l’examen de conduite, vous pouvez aussi opter pour une ou deux heures de conduite avec votre moniteur. Profitez de ce moment pour tout réviser et poser des questions. Votre moniteur vous fera part de quelques recommandations et vous donnera des conseils sur les éventuels parcours lors de l’examen.

Les choses à ne pas oublier durant l’examen

– Ne vous laissez pas berner par les remarques de l’inspecteur

Le jour J, il se peut que vous tombiez sur un inspecteur qui vous fera des remarques sèches. Surtout, il ne faut pas que vous déstabiliser. Prouvez que vous pouvez garder votre sang-froid au volant.

D’un autre côté, il se peut que l’inspecteur soit chaleureux. Il semble bien discuter avec votre moniteur et ne pas faire attention à ce que vous faites. Mais attention, il saura remarquer vos moindres fautes. Le mieux donc c’est de rester concentré et de ne pas participer à la conversation.

– N’oubliez pas d’effectuer les différents contrôles

Pendant l’épreuve, l’inspecteur vérifie avant tout si vous avez effectué les différents contrôle afin de rouler en toute sécurité. Ainsi, vous devez toujours vérifier votre rétroviseur intérieur avant de décoller ou de ralentir. N’oubliez pas non plus de regarder les rétroviseurs latéraux avant d’actionner un clignotant et de regarder l’angle mort avant de tourner le volant.

– Respectez la vitesse

Dans le cas où vous êtes face à un panneau qui limite la vitesse, veillez à ne pas dépasser l’allure indiquée. Aussi, vous ne devez ni rouler trop vite ni trop lentement. Ceci peut pénaliser vos notes à l’examen.