Avoir son permis de conduire est une étape importante pour toute personne. Certaines réussissent leur examen dès le premier coup. D’autres sont obligés de le repasser. Vous avez un examen de permis à réaliser ? Ne paniquez pas ! Voici quelques astuces pour vous aider à le passer avec sérénité.

Optez pour la bonne formule lors de l’apprentissage

Pour pouvoir apprendre à conduire, il faudra vous inscrire dans une auto-école. Cette dernière vous proposera plusieurs formules que vous devez choisir selon vos capacités et votre disponibilité. En effet, l’auto-école vous propose de suivre une formation intensive, traditionnelle ou de conduite accompagnée.

Pour apprendre rapidement, vous pouvez opter pour la formation intensive. La formation traditionnelle, quant à elle, suit le cursus normal avec plusieurs heures de cours. La conduite accompagnée est par ailleurs accessible dès l’âge de 15 ans. Après la formation, l’apprenti devra conduire avec un accompagnateur pendant au moins une année et sur 3000 km.

Si vous voulez passer votre permis auto à Toulouse, inscrivez-vous auprès de l’auto-école LA ROUE TOURNE.

Faites des entraînements

Comme pour tous les examens, il est important de travailler régulièrement pour réussir. Ainsi, il est inutile de se précipiter pour suivre des cours accélérés. Des entraînements réguliers seront plus avantageux aussi bien pour la conduite que pour le code. Toutefois, vous pouvez toujours reprendre quelques cours avant l’examen pour vous rassurer.

Révisez autour du centre d’examen

Avant l’heure de l’examen, assurez-vous de bien maîtriser les circuits autour du centre d’examen. C’est sûrement sur ce site que vous conduirez le jour J. Ainsi, faites des séances avec votre moniteur pour prendre vos repères et remarquer les particularités de la piste. En prenant l’habitude, vous éviterez les mauvaises surprises pendant l’épreuve de conduite.

Familiarisez-vous avec la voiture

En général, vous passerez votre examen de conduite avec la même voiture avec laquelle vous pratiquez. Vous n’aurez donc aucun mal à la conduire. Cependant, il y a des cas où vous êtes obligé de passer l’examen avec un autre modèle de voiture. Pas de panique ! Si vous savez conduire, vous pouvez certainement conduire une autre voiture.

Gérez le stress

L’examinateur peut vous déstabiliser lors de l’examen. Dans ce cas, vous ne devez pas vous stresser. Videz vos pensées, en vous focalisant uniquement sur vos séances habituelles pendant vos cours pratiques. À la veille de l’examen, vous pouvez méditer pour vous libérer du stress.

Installez-vous correctement dans la voiture

Durant le jour J, vous ne devrez pas vous précipiter pour démarrer la voiture et partir. Prenez d’abord le temps de faire tous les réglages. N’oubliez pas, par exemple, d’ajuster le siège, de régler les rétroviseurs et de boucler la ceinture. Si vous oubliez l’un de ces préparatifs, vous pouvez être recalé. De la même façon, assurez-vous que les passagers soient bien installés et bien attachés. Vous pouvez ensuite démarrer et lancez le clignotant.

Trouvez vos repères

Pendant votre examen, maîtrisez bien votre environnement. N’oubliez pas de regarder les panneaux, les passages piétons, les feux tricolores… Ainsi, vous pouvez réagir à temps et ne pas commettre d’erreurs. Également, évitez de vous faire piéger par certains examinateurs qui vous diront, par exemple, d’aller sur une route à sens interdit.

Adoptez la bonne vitesse

Lors de l’examen, il ne faut rouler ni doucement ni trop vite. Cela diminuera vos points. Le mieux est d’adopter une vitesse normale entre 40 à 60 Km/H. Pensez aussi à augmenter la vitesse ou à rétrograder au moment opportun.

Activez le clignotant

Ne pas activer le clignotant lorsque vous tournez est une erreur à éviter. Pensez toujours à l’activer pour ne pas rater votre examen. N’oubliez pas non plus de lancer les feux de détresse pour les marches arrières.