Personne n’est à l’abri du danger dans la rue. En cas d’agression, la légitime défense vous donne le droit de se défendre contre vos assaillants. Et pour pouvoir se défendre dans la rue, vous devez connaître les principes de base.

Toujours être vigilant et garder son sang-froid

En d’autres termes, cela signifie toujours être conscient que le danger est présent et peut survenir de n’importe où et n’importe quand. Il faut que vous prépariez votre esprit à cette réalité. De ce fait, vous ne serrez pas surpris et dépassé par les événements. De plus, vous êtes plus apte à se défendre en cas d’agression. Étant conscient que le danger existe, vous êtes apte à faire des choix qui assureront votre survie.

La meilleure des défenses c’est la fuite

Quand on est en danger, il faut mettre la fierté de côté et essayer de fuir pour chercher de l’aide. Dans le cas où vous croisez votre agresseur dans un endroit désert, fuyez vers un endroit plus fréquenté pour dissuader votre agresseur de vous poursuivre. Et si vous êtes en pleine nuit, essayez d’atteindre un bar ou un centre commercial encore ouvert pour trouver de l’aide. L’erreur à éviter c’est de croire que vous pouvez venir à bout de vos adversaires et repartir comme si de rien n’était. Ne prenez aucun risque.

Cependant, il existe des situations où la fuite n’est pas une option : coincé dans une voie sans issue, mobilité réduite, accompagnée par un enfant, etc. La seule option qu’il vous reste c’est de se défendre. Comment faire alors ?

Dans la rue, il n’y a pas de règles

Ne vous méprenez pas, les règles de combat ne s’appliquent pas dans la rue. Contrairement à des entraînements ou des cours d’arts-martiaux, vous savez ce que votre adversaire va faire, vous savez qu’il ne vous veut aucun mal, vous êtes protégé par des équipements de protection. Alors, n’attendez pas ce que votre agresseur soit loyal. Dites-vous que tous les coups sont permis et c’est la survie qui compte.

Se munir d’armes en cas de besoins

La meilleure arme que vous pouvez utiliser c’est votre corps. Même si les règles des arts martiaux ne s’appliquent pas au combat de rue, il est primordial de connaître quelques techniques de défense. Quoi qu’il en soit, la loi en vigueur vous permet de se munir d’armes de défense. En voici quelques exemples :

  • L’aérosol de défense :

Aussi appelée Spray de défense, cette petite bonbonne envoie du liquide incapacitant, un genre de lacrymogène. Ce produit cause des brûlures, des irritations ou des suffocations. Les effets durent assez longtemps pour vous enfuir et chercher de l’aide. Attention quand même, il faut bien viser sinon vous raterez votre coup.

  • Le taser électrique :

Il existe deux types de tasers : les tasers à distance et les tasers portatifs (ou shocker) qui nécessite de toucher l’agresseur avec. Les tasers neutralisent votre agresseur en les donnant un choc éclectique.

  • La matraque télescopique :

Généralement utilisée par les forces de l’ordre, il existe des versions plus petites que vous pouvez mettre dans votre poche ou dans votre sac à main. Comme elle est faite entièrement de métal, elle peut causer de sérieux dégâts à votre agresseur.

Ces armes ne sont point destinées à vaincre vos agresseurs mais à vous donner une chance de vous enfuir. Dans tous les cas, il est plus sûr de suivre des formations d’autodéfense pour se défendre et apprendre à manier les armes de défense.

Apprenez à vous défendre efficacement

De nombreux paramètres sont incontrôlables dans la rue (intention de l’agresseur, capacité de l’agresseur, nombre d’agresseurs, etc) et il existe des situations auxquelles vous n’êtes pas préparés. La meilleure solution est d’apprendre à se défendre efficacement auprès d’un expert. Le club DTF Force est la bonne adresse à Montréal pour acquérir tous les fondamentaux de l’autodéfense et adopter de bons réflexes lors des situations dangereuses. Il donne aussi des formations au maniement des armes de défense.