Tout droit sorties du monde du septième art, les caméras espionnes ont longtemps servi à réaliser les fantasmes de beaucoup de personnes. Que ce soit pour une simple surveillance incognito ou un véritable espionnage, les caméras de video surveillance espionnes sont légales, mais comporte pourtant quelques limites.

Les caméras cachées

Caméra de surveillance dissimulée, caméra espionne ou plus communément appelée «  caméra cachée », la vidéo surveillance devient de plus en plus sophistiquée. La loi autorise le recours à ce genre de surveillance ou «d’espionnage », mais leur utilisation reste assez délicate. Le respect de la vie privée est un droit essentiel attaché à tout être humain. La loi protège la vie privée, le recours aux caméras de surveillance cachées doit donc être très motivé et ne sont utilisable que dans des cas très spécifiques.

Les dissimulateurs de caméra de surveillance

Très souvent utilisées par les grands magasins, ces caméras dissimulées dans les miroirs circulaires sont d’une très grande efficacité pour prendre les voleurs en flagrant délit de vol. Outre le miroir, les alarmes incendie et les détecteurs de mouvement font partis des outils les plus utilisés pour dissimulés les caméras de surveillance. Encore plus inattendus, les judas de porte peuvent également être un support idéal pour cacher une caméra. De plus en plus de personnes ont recours à ce type de système malheureusement avec de mauvaises intentions, dans la limite de la légalité, car l’utilisation d’une surveillance vidéo cachée doit être connue par la personne « surveillée » en question. Qu’il soit utilisé pour surveiller un membre de la famille ou un collègue ou tout simplement votre domicile, les raisons du recours à ce système tiennent à chacun. Le principe du respect de la vie privée et le droit à l’image pose certains problèmes face à l’utilisation de ce genre de technique.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •