Culture indoor

Intégrer un jardin artificiel à domicile n’est plus un nouveau terme chez la plupart des jardiniers professionnels. Quel intérêt y a-t-il à intégrer une chambre de culture chez soi ? C’est tout l’intérêt de cet article.

La culture des plantes « en placard » représente plusieurs atouts, du moins si on arrive à suivre quelques règles de base, notamment au niveau des engrais utilisés, du substrat, de l’intensité et de la distance de lumière ainsi que de la ventilation.

Le Darkroom, le Darkstreet et les Homebox classiques

Les fans du jardinage peuvent désormais installer leur jardin au beau milieu d’une pièce. Plus besoin de se salir les mains, ou du moins presque.

Le Darkroom fait partie de la grande famille des chambres de culture. Il permet de se procurer un espace de culture artificiel que ce soit sur une véranda ou dans un quelconque local. Il est doublé d’un tissu fait en mylar martelé ou 210D. Le Darkstreet quant à lui, permet d’éblouir la floraison ainsi que chaque étape de la croissance de vos plantes préférées. Ce bijou technologique a un potentiel de réflexion allant jusqu’à 95 %. Ce qui optimise l’intensité de la lumière et la répartition lumineuse.

Qu’en est-il du Homebox ? Il peut être utilisé individuellement, mais il est également possible de l’associer avec d’autres Homebox dédiés pour les plantes mères ou les boutures par le biais des sorties de ventilations.

Bon plan pour dénicher une chambre culture de rêve

Pour se constituer une chambre de culture, il suffit de passer quelques minutes sur le Net. Vous y trouverez diverses offres aussi intéressantes les unes comme les autres. Privilégiez les magasins spécialisés comme Hydroplanète. C’est l’adresse commune de tous les amoureux de la nature. L’enseigne a vu le jour en 2006 et depuis, ne cesse d’épater les jardiniers d’intérieur.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •