Comme pour beaucoup de produits high-tech, une cigarette électronique s’entretient avec minutie. Il en va de sa durabilité et de son efficacité. Prendre soin de son appareil peut également impacter sur la durée de son flacon de e-liquide de 10ml. En effet, quand les poussières encombrent les vis et les différents éléments de la e-cigarette, des pertes de fumée pendant une bouffée peuvent avoir lieux. Mais rassurez-vous, entretenir son accessoire n’est pas si difficile qu’il n’y parait. Il suffit d’un peu d’habitude.

Nettoyer sa cigarette électronique

Qui dit entretien d’une cigarette high-tech entend la plus part du temps « nettoyage ». Chaque élément de l’appareil devra être passé au crible pendant ce genre de démarche. Cela va des pas de vis de la batterie aux atomiseurs. Focus.

  • Les pas de vis de la batterie

Le pas de vis de la batterie se trouve au sommet de la cigarette électronique. C’est l’élément qui tient la partie que l’on met en bouche en place. Selon la marque et le modèle, les pas de vis peuvent être de différentes tailles. Pour information, une e-cigarette peut avoir un pas de vis extérieur et intérieur.

En tous les cas, les pas de vis sont plus attaqués par les poussières et les résidus extérieurs. Non seulement cela enlève tout l’esthétisme de l’appareil, mais ces derniers peuvent avoir des effets néfastes sur la performance de la cigarette électronique. D’où l’importance justement de le nettoyer fréquemment.

Pour l’entretien de cette partie de l’appareil, il suffit de se munir d’un coton-tige et d’une bouteille d’alcool 90 °. Il faudra imbiber le coton-tige de l’alcool et passer avec minutie dans chaque recoin du pas de vis. Bien évidemment, pour des raisons de sécurité, il faudra débrancher et éteindre la cigarette pendant tout ce temps.

  • Les atomiseurs

Les atomiseurs, quant à eux, sont branchés en bas du pas de vis de batterie. Pour information, c’est ce qui transforme le e-liquide en fumée. Gage de la performance de sa cigarette high-tech, cet élément nécessite également un peu de minutie pendant son nettoyage. Rien de plus simple pour ce faire : il faut se contenter de souffler dans le compartiment tous les deux jours, et le plonger dans l’eau tiède avec du bicarbonate de sodium une fois par mois environ.

  • Les cartouches

Les cartouches sont liées aux atomiseurs. Ce sont ceux qui conservent le e-liquide pendant toute la durée du vapotage. Ces dernières sont à nettoyer au moins une fois par semaine, voire à chaque fois que l’on souhaite changer de saveur de e-liquide. L’objectif est d’éviter d’avoir un gout amer à chaque vapotage.

Pour le nettoyage des cartouches, on aura besoin d’une feuille de papier. Avec cette dernière, il faudra venir tapoter le haut de la cartouche (celle qui est connectée avec la batterie de la cigarette électronique). Le papier absorbera les extraits de e-liquide placés sur le connecteur.

Changer quelques pièces de sa cigarette électronique

Une cigarette électronique ressemble peut-être une cigarette classique dans les formes, mais son entretien la différencie en tout point avec ses dernières. On ne change pas les pièces d’un cigare. Et pourtant, afin de garantir la performance et la durabilité d’une e-cigarette, il faudra peut-être en passer par là.

  • La résistance pour commencer

La première pièce que l’on doit changer fréquemment est la résistance de la e-cigarette. Selon les sondages, on doit passer par cette étape après 3 recharges de 10 ml de e-liquide. Mais tout dépend aussi du modèle. Les vapoteurs doivent remplacer la résistance surtout quand ils commencent à ressentir de la vapeur dans la gorge pendant une bouffée.

Sur les plateformes dédiées, on dispose de plusieurs alternatives en matière de résistance. Il ne faut pas simplement trier les produits selon la marque. Chaque cigarette électronique doit avoir la résistance adéquate selon la taille et son style. Le numéro de série de son ancienne résistance pourrait aider à faire le tri de toutes les possibilités sur le net.

  • Changer les pièces en panne

Au fur et à mesure que l’on utilise la cigarette électronique, les pièces peuvent tomber en panne. Mais malgré la théorie de l’obsolescence programmée et les principes de la société de consommation dans laquelle on vit, il n’est pas nécessaire de jeter sa cigarette électronique à chaque panne. Sur les sites spécialisés, les grandes marques proposent toute une panoplie de pièce de rechange pour leur appareil, et ce, pour quelques dizaines d’euros seulement.

Recharger son appareil de e-liquide

Le e-liquide est la base même du vapotage. Sans ce produit, on ne peut produire de fumée et on ne peut utiliser sa cigarette électronique. Pour rappel, le e-liquide est disponible en flacon de 10ml et en une large palette d’arôme et de gout. Cette recharge en elle-même durera dans les 3 000 bouffées. Après quoi, il faudra recharger.

  • Laisser une marge dans le flacon

Un conseil toutefois, il ne faut pas attendre que le flacon de e-liquide soit complètement vide avant de recharger. En moyenne, il faut en laisser 0,4 ml dans la cigarette électronique afin de ne pas détruire l’atomiseur de son appareil.

Il est tout à fait possible d’acheter plusieurs flacons de e-liquide vapoter.fr afin de pallier d’avance aux prochains chargements. À l’instar des portes-cigarettes, les grandes marques peuvent proposer aux vapoteurs des portes-cartouches afin d’en faciliter le rangement et le transport. Le tout ne coute que quelques dizaines d’euros, encore une fois sur les plateformes dédiées. Cependant, cette solution peut s’avérer moins pratique pour ceux qui suivent une cure de désintoxication et qui doivent faire baisser petit à petit leur taux de nicotine. On peut se perdre dans les différents dosages. De quoi mettre en péril l’avancée de la cure.

  • Respecter les graduations

Chaque cigarette électronique embarque une cartouche des graduations. Il importe de les respecter. Pour la robustesse et l’efficacité de son appareil, il ne faut jamais dépasser le plafond indiqué par ces dernières. Le cas échéant, on risque de devoir faire face à des fuites.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •