Le curage des fosses septiques ne constitue pas généralement une priorité pour certains propriétaires de maison. Pourtant, ces structures nécessitent un entretien pour éviter les conséquences négatives sur votre plomberie. Une inspection périodique et un nettoyage de la fosse septique sont donc de mise. En quoi le curage de fosses septiques est-il important ?

Fonctionnement d’une fosse septique

Il est tout d’abord important de comprendre le mode de fonctionnement d’une fosse septique. Au niveau de cette structure, les eaux usées sont divisées en trois couches à savoir :

  • le liquide qui s’écoule vers le champ d’épuration,
  • les particules plus légères qui forment la couche d’écume,
  • les solides plus lourds qui forment une couche de boue qui se dépose au fond de la fosse.

Ensuite, les bactéries qui vivent dans la fosse septique transforment tous les solides en composants organiques moins complexes. Malgré un écosystème microbien sain, une fosse septique accumulera toujours les couches de boue et d’écume au fil du temps.

Finalement, les couches s’accumulent à un tel point que les bactéries ne sont plus capables de suivre. Les solides flottants entrent donc dans le champ d’épuration. Cela indique non seulement une défaillance du système, mais des risques pour la santé publique. C’est pour cette raison que la couche d’écume et de boue doit être pompée à intervalles réguliers.

Les conséquences d’une fosse non pompée

Le non-respect des directives de base en matière de fréquence de pompage et de curage de fosse septique peut entraîner un dysfonctionnement prématurée du champ d’épuration. Les conséquences peuvent être désastreuses. Les réparations qui s’en suivent sont généralement coûteuses.

Refoulement des eaux usées

Lorsque les deux couches de la fosse septique s’accumulent, la capacité des enzymes à décomposer les solides est perturbée. Elles ne sont plus capables de faire leur travail et cela entraîne un refoulement des eaux usées. Les odeurs nauséabondes qui en découlent sont libérées par les évacuations des éviers et des toilettes.

Risque de maladie

Lorsque la fosse septique ne peut pas achever son cycle, les eaux usées et les déchets contaminés par des bactéries se frayent souvent un chemin jusqu’au champ d’épuration. Non seulement ce phénomène impactera sur la nature du sol, mais l’eau contaminée peut engendrer de sérieux problèmes pour la santé humaine. Avec juste un peu de pluie, les particules peuvent facilement être transportées vers les cours d’eaux locaux ou les réserves d’eau, provoquant ainsi des maladies.

Perturbation de l’écosystème

Les humains ne sont pas les seuls à être vulnérables lorsque des eaux usées non traitées se retrouvent dans les cours d’eau. Les déchets transportent un excès d’azote, ce qui favorise une croissance excessive des algues autour des masses d’eau. Lorsqu’elles deviennent plus épaisses et plus importantes, elles altèrent l’apport de lumière du soleil aux plantes indigènes. Celles-ci sont donc privées d’une source naturelle de nourriture. En plus de l’azote, les bactéries des eaux usées peuvent rendre une source d’eau locale toxique.

Fréquence de nettoyage d’une fosse septique

Bien que certaines personnes nettoient leur fosse septique selon un calendrier précis, il est conseillé de faire appel aux services d’un professionnel. Celui-ci est le seul qui soit capable de déterminer le bon moment pour pomper les eaux usées. En général, il recommandera l’entretien du système lorsque la base de la couche d’écume flottante se trouve à moins de 6 cm du tuyau de sortie et que le sommet de la couche de boue se trouve à moins de 30 cm.

Dans tous les cas, évitez de curer votre fosse septique vous-même. Lorsque cela est nécessaire, contactez ARNAUD ASSAINISSEMENT. Cette entreprise spécialisée est au service des particuliers et des entreprises depuis plus de 20 ans. Elle intervient également pour les travaux de vidange et de débouchage de canalisations. Pour obtenir un diagnostic plus précis, les professionnels sont en mesure d’effectuer une inspection vidéo.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •