Plus de 30 000 cas de décès seraient liés à un arrêt cardiaque. Si vous êtes confronté à une personne faisant une crise, il faut avoir les bons réflexes et agir au plus vite pour relancer le cœur. Mais comment reconnaître une crise cardiaque ? Et comment réagir ? Voici quelques conseils qui vous seront très utiles pour sauver des vies.

Crise cardiaque, c’est quoi ?


La crise cardiaque désigne la destruction d’une partie du myocarde (muscle cardiaque). C’est pourquoi, elle est aussi appelée infarctus du myocarde. Cette crise se produit quand celui-ci n’est plus irrigué par le sang suite à l’obstruction d’une artère coronaire.

Quels sont les symptômes ?


Lorsqu’une personne fait une crise cardiaque, elle s’essouffle et ressent une douleur intense et persistante au niveau de la poitrine. La douleur irradie vers sa mâchoire, son bras gauche ou les deux. Son teint devient subitement pâle. Ces signes s’accompagneront de sueurs, de nausées, d’angoisse… Par ailleurs, il est important de savoir que certains infarctus sont non douloureux. Ce sont surtout les femmes, les personnes âgées et les personnes diabétiques qui en sont les plus touchées. Le plus souvent, ces crises cardiaques se manifestent par un simple malaise, une fatigue inexpliquée, des sensations inhabituelles dans le bras gauche et un essoufflement soudain. Il peut arriver qu’un infarctus du myocarde se transforme en arrêt cardiaque. Cela arrive lorsque la personne s’évanouit, ne réagit pas quand on la stimule et que sa respiration est inexistante ou très irrégulière.

Comment réagir face à une crise cardiaque ?


Si vous constatez qu’une personne présente des signes indiquant un infarctus du myocarde, la première chose à faire est d’appeler le 15 ou le 112. Durant cet appel, vous devez :
parler clairement et calmement,
donner votre numéro,
communiquer votre nom et celui du patient,
donner l’adresse exacte où vous vous trouvez et donner le code d’accès si cela s’avère être nécessaire,
décrire les signes le plus clairement possible,
indiquer l’heure de début de la crise, son évolution ainsi que l’état de conscience du patient.
Le plus important : il ne faut pas raccrocher. Le médecin peut vous donner des directives essentielles ou avoir besoin de renseignements supplémentaires.

…Et en cas d’arrêt cardiaque ?

Dans le cas où la personne fait un arrêt cardiaque, vous devez lui faire un massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. Pour cela, vous devez allonger le patient sur une surface dure et vous mettre à genoux sur le côté. Superposez vos mains et positionnez-les au milieu du thorax entre les deux seins. Les bras bien tendus et à la verticale, exercez une série de 30 pressions fortes avec tout votre poids en enfonçant vos mains de 3 à 4 cm dans la poitrine. Ces pressions doivent être faites à un rythme régulier et espacées de deux insufflations d’air par le biais du bouche-à-bouche. En outre, si d’autres personnes sont présentes, pensez à leur demander s’il y a défibrillateur à proximité ou d’aller en chercher un rapidement.

La rapidité d’intervention est primordiale en cas d’infarctus du myocarde. Chacun doit savoir reconnaître les signes avant-coureurs et les gestes à avoir face la crise cardiaque. Sachez qu’une minute gagnée augmente de 10 % la chance de survie de la victime. Mais les lésions cérébrales sont irréversibles au-delà de 5 minutes d’arrêt cardiaque et d’absence d’intervention. À ce stade, la mort est imminente. Faites appel à l’entreprise SUD AMBULANCES pour tout transport sanitaire sur toutes distances en position assise ou allongée. Disponibles 24h/24 et 7j/7, ces ambulanciers répondent à vos demandes et interviennent dans les meilleurs délais. En relation avec SOS médecins ou le SAMU 83, ils sont aussi en mesure d’intervenir pour tout transport d’urgence à Roquebrune.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •