Quelle que soit la catégorie de la voiture, elle est soumise à un contrôle technique régulier. À l’issu de cette vérification, si des défauts ont été constatés, vous êtes obligé de passer une contre-visite. Qu’est-ce que c’est exactement ?

Notion sur la contre-visite

La contre-visite est le fait de vérifier que les problèmes soulevés durant le contrôle technique aient été bien réglés. Ces défauts peuvent concerner :

  • Le système de freinage : il peut s’agir du circuit hydraulique, du système d’assistance de freinage, du bloc de système anti-blocage et anti-régulation, des éléments récepteurs, des éléments de commande ou des éléments d’information ;
  • Le système d’éclairage : les problèmes peuvent se situer au niveau de l’éclairage, de la signalisation ou des éléments de commande et d’information ;
  • La visibilité : les défauts peuvent être constatés au niveau des vitrages, des accessoires ou des rétroviseurs ;
  • Les liaisons au sol : elles concernent les trains, les essieux et les roues ;
  • La direction : les soucis peuvent toucher les organes de direction ou le système d’assistance de direction ;
  • La pollution et le niveau sonore ;
  • Les organes mécaniques : les soucis peuvent toucher le groupe moto-propulseur, l’alimentation ou l’échappement ;
  • Les différents équipements ;
  • La structure et la carrosserie : les défauts à corriger peuvent être localisés au niveau de l’infrastructure, du soubassement, de la superstructure ou de la carrosserie elle-même ;
  • L’identification du véhicule : des erreurs peuvent se glisser au niveau du numéro d’immatriculation, du numéro de châssis ou du véhicule.

Période de réalisation de la contre-visite

La date à laquelle la contre-visite doit être réalisée est mentionnée sous le timbre S collé sur votre carte grise. Toutefois, avant de vous présenter à ce contrôle, vous êtes obligé de faire les réparations suites au résultat de votre contrôle technique. Selon la gravité du problème, la date de la contre-visite est différente. En effet, le temps accordé pour régler une défaillance majeure est différent de celui en cas de défaillance critique.

Pour une défaillance majeure, vous disposez de deux mois pour résoudre les problèmes. En revanche, pour une défaillance critique, les soucis doivent être réglés dans la journée. Attention, les centres de contrôle technique n’effectuent en aucun cas des travaux de réparation. Prenez plutôt contact avec un garage automobile de votre choix.

Le jour de la contre-visite, si le contrôleur a jugé que les réparations ont été bien faites, il appose une timbre A sur votre carte grise. Cela signifie que la validité de votre contrôle technique est de deux ans. Par contre, si le contrôleur constate encore des problèmes, il pose une timbre S sur votre carte grise. Donc, vous devez à nouveau revoir le problème. Sachez que la date limite imposée auparavant ne change pas. Tant que le ou les problèmes ne sont pas résolus, vous pouvez être amené à passer plusieurs contre-visites. D’ailleurs, il n’y a pas de nombre limite de contre-visites.

Coût des contre-visites

Selon le type de contre-visite à effectuer, le coût peut varier. Pour une contre-visite visuelle, le coût est de 15 €. Pour une contre-visite extérieure, il est de 25 €. Une contre-visite 1 banc coûte aussi environ 25 €. En ce qui concerne une contre-visite 2 bancs ou plus, le prix s’élève à 35 €. Dans le cas d’une contre-visite complète, il peut atteindre les 40 €.

Si vous devez passer une contre-visite, adressez-vous au centre de contrôle technique Auto Bilan Lunéville. Il fait partie du réseau AUTOVISION. Il s’occupe également du contrôle technique de véhicules électriques, du contrôle technique anti-pollution et du contrôle technique automobile.

Pour prendre un rendez-vous afin de réaliser une vérification systématique de votre auto, composez le 09 70 35 72 38.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •