L’été est une période sur lequel les congés payés sont privilégiés. La gestion de ce dernier n’est pas facile pour les entreprises. Afin de mieux gérer les demandes de salariés tout en poursuivant les activités de l’entreprise, ci-dessous les éléments de réponse.

Pour une petite entreprise, l’arrivée des beaux jours pour les salariés est souvent une problématique délicate pour les dirigeants à cause des départs en congés payés.

Sans accord conventionnel mentionnant le contraire, le choix des dates de départ de congé appartient à l’employeur. Toutefois, il doit prendre en considération les divers droits des employés comme la santé, le respect de la vie familiale. Cela semble délicat, notamment en été, lorsque les travailleurs d’un TPE ou petites PME demandent des congés au même moment.

Quels sont les droits des salariés ?

Quels que soient les types de contrat d’un salarié, qu’il soit en CDD ou CDI à temps partiel ou à temps plein, et quelques soit son groupe d’activité. Il a droit à des jours de vacances payés, avec au préalable l’accord de son employeur. Le calcul se base sur 2,5 jours ouvrables de congés payés par mois, qui correspond à 5 semaines par an et de 30 jours ouvrables.

Cependant, dans la convention collective, des exceptions sont possibles dans un sens plus favorable au travailleur. Le salarié peut prendre plus de congés payés que ce qu’annonce la loi.

Au cours d’une année donnée, pour qu’un salarié puisse prendre des congés payés, il doit avoir travaillé pendant un mois dans la période de référence (1er juin de l’année N-1 au 31 mai de l’année N). D’autre part, un salarié qui a commencé à travailler le 1er février doit travailler pendant deux mois aura droit à cinq jours de congé qu’il pourra demander du mois de juin au 31 mai de l’année suivante.

Pour le cas des stagiaires, une convention régissant les stages de plus de deux mois a été établie qu’une période de congé doit être incluse obligatoirement même s’il n’y a pas d’obligation de rémunération de congé pour un stagiaire.

Peut-on opposer à une demande de congé ?

Un employeur peut refuser la demande de congé d’un salarié quand il y a une raison valable telle que la réception d’une commande exceptionnelle. Par contre, le salarié pourra prendre les 5 semaines dans le cours de l’année.

À l’exception des règles spécifiques en la matière dans la convention collective. L’employeur peut déterminer lui-même les périodes de congés de ses salariés. La seule contrainte étant le droit des salariés de 12 a 14 jours ouvrables du 1er mai au 31 octobre.

Dans le cas où un salarié décide de démissionner, l’employeur ne peut pas opposer aux dates de congés payés que le salarié a pris avant son préavis ou sa démission. Par contre, l’employeur peut opposer une demande de congé postérieur au préavis.

Fermeture de l’entreprise pendant les périodes de vacances

Il n’y a pas de loi interdisant une entreprise de fermer sa porte pendant les périodes de vacances et d’imposer des congés aux salariés pendant cette période de fermeture. Toutefois, si un nouveau salarié n’a pas encore le cumul de congé nécessaire pendant la fermeture, on pourra lui imposer un chômage partiel. Par exemple, si un salarié a été embauché le 1er du mois et que l’entreprise ferme ses portes pour congé annuel au troisième mois après son embauche. Les trois mois d’ancienneté ne lui permettront pas encore d’avoir les 15jours de congé de l’entreprise.

L’embauche après des départs collectifs en congé

Un départ massif en congé nécessite une réorganisation dans l’entreprise afin d’assurer une bonne continuité des activités. Dans ce cas, une embauche ou des embauches temporaires sont possibles avec un type de contrat CDD ou à titre d’intérim pendant la période des départs en vacances.

Pourquoi digitaliser les congés ?

Gérer les congés de plusieurs salariés est une tâche complexe. Gérer les demandes sur papier n’est plus évident, le suivi par excel aussi n’est plus très pratique actuellement. Ces derniers nous prennent la moitié de notre temps. Actuellement, il est désormais possible d’automatiser en ligne la gestion des congés des salariés. Ci-dessous donc les bonnes raisons pour digitaliser la gestion des congés :

C’est mieux pour l’environnement

Aujourd’hui, l’utilisation d’un logiciel de congé payés est un outil indispensable qui est en harmonie avec le respect de l’environnement. Une entreprise doit se rendre compte l’impact des déchets sur le réchauffement climatique. Il est donc conseillé pour les entreprises d’adopter des moyens plus écologiques et doit adopter des valeurs comme celle de réduire les déchets, dont les feuilles de papier que l’on utilise dans son entreprise. Quand tout est automatisé en ligne, on économise sur l’énergie et la réduction des déchets représente une économie considérable en fonction de la taille de l’entreprise.

Moins de stress sur le point mensuel des congés

Le point mensuel des congés des salariés provoque beaucoup de stress tous les mois. Si par mois, on est habitué à envoyer les soldes des congés des salariés par excel (tableau dynamique croisé). Actuellement, le responsable de paie peut chercher lui-même les informations détaillées dont il a besoin directement via un logiciel contenant les soldes de congés. Ce dernier permet de gagner de temps, moins de stress, et plus de précision sur les informations transmises. La gestion des congés automatisés améliore donc la relation entre les divers services de l’entreprise et donne entière satisfaction des deux côtés puisque le responsable de paie aura les informations dont il a besoin sans avoir à demander à qui que ce soit et les salariés pourront poursuivre ses tâches habituelles sans interruption.

Un service rendu aux salariés de l’entreprise

La nouvelle méthode de gestion des congés comme sur le site de Manatime est un changement clé pour satisfaire le responsable de paie, mais également pour l’ensemble des salariés de l’entreprise. Il ne faut pas oublier que si un salarié est heureux, sa motivation augmente et il donnera encore plus sur son travail. Un salarié motivé aussi restera plus longtemps dans une entreprise et recommandera cette entreprise. Remplir trois fichiers excel par mois ou des feuilles de papier pour les demandes de congé n’est pas une partie de plaisir pour les salariés mis à part la perte de temps consacré dessus. En plus de leurs travaux, le remplissage des papiers administratifs est une corvée en plus.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •