Insuffisance rénale

À l’heure actuelle, plus de 3 millions de Français souffrent d’une maladie rénale chronique. Au stade terminal, les patients doivent subir une transplantation de reins. Pour éviter d’en arriver là, il existe des solutions. Lesquelles ?

Boire assez d’eau

Il faut savoir que notre corps a besoin de 1,5 litres d’eau par jour afin de maintenir un volume de sang suffisant pour transporter l’oxygène nécessaire à l’organisme et améliorer la fonction rénale. Il ne faut pas dépasser cette quantité, sauf en cas de forte chaleur, de transpiration ou de diarrhée. Le fait de boire une quantité d’eau suffisante permet amplement d’éviter le risque de formation de calculs rénaux. Néanmoins, les personnes sujettes à l’infection urinaire doivent boire 2 litres d’eau par jour pour diluer davantage leurs urines.

Réduire la consommation de sel

Sachez que le sel favorise l’hypertension artérielle et la formation des calculs rénaux. Au maximum, il faut en consommer 6 à 7 g par jour. Pour rehausser le goût des plats, on peut d’ailleurs remplacer le sel par des épices ou des aromates. À titre d’information, 1 g de sel correspond à 60 g de jambon cuit et à 200 g de légumes en conserve.

Faire une activité physique régulière

La pratique d’une activité physique régulière permet de diminuer le risque de maladie rénale chronique. Elle aide à maintenir une bonne pression artérielle, à lutter contre l’obésité et à privilégier une alimentation équilibrée pour ralentir la destruction des reins. L’aquagym, la natation, le jogging et le vélo : ce sont des activités permettant d’améliorer la fonction rénale. L’idéal est de s’y mettre cinq fois par semaine. Toutefois, l’exercice physique ne se limite pas aux sports. Il inclut également les activités quotidiennes comme le ménage, la marche, le jardinage, le bricolage, etc. Attention ! Il est primordial de vérifier la pression artérielle avant la pratique d’une activité sportive pour réduire les risques d’accident.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •