Thermomètre maux de tête

La spasmophilie englobe plusieurs troubles dont notamment des spasmes musculaires rattachés à un état d’anxiété. Cette importante réaction au stress est particulièrement remarquée auprès des femmes et des jeunes personnes. Pour la prévenir et la soigner, voici quelques conseils.

 

Les signes distinctifs de la spasmophilie

 

Durant une crise de spasmophilie, des fourmillements dans les mains, les jambes, les bras ou le visage sont ressentis et ceux-ci sont accompagnés de crampes et de sensations de manque d’air. D’autres symptômes sont possibles, à savoir des frissons et de grandes transpirations, des malaises et vertiges, des étourdissements, de la fatigue tôt le matin à cause d’une nuit sans sommeil, de l’anxiété, des nausées, des douleurs au niveau de la poitrine et l’estomac, des troubles de l’ouïe et de la vision, des palpitations cardiaques ou encore l’envie régulier d’uriner.

Il est à savoir que la crise de spasmophilie commence sans avertissement et peut durer une dizaine de minutes et peut aller jusqu’à une heure. La fréquence des crises varie d’une à plusieurs fois par jour.

 

Les mesures préventives contre la spasmophilie

Il semblerait que la spasmophilie soit en rapport avec une carence en calcium ou en magnésium mais également à une insomnie. Pour réduire les crises, il s’avère de ce fait primordial d’avoir une meilleure gestion du stress, notamment grâce au yoga ou à la relaxation. Il est également recommandé de pratiquer une activité sportive. Vous bénéficierez en plus d’un meilleur sommeil.

 

Quels sont les soins opérés en cas de spasmophilie ?

 

De manière générale, les crises de spasmophilie peuvent être réduites par une alimentation équilibrée ainsi que par la pratique d’une activité sportive. Il pourra également s’avérer nécessaire de réaliser une cure de calcium ou de magnésium. Avec de la volonté et de la patience, les crises seront résorbées, jusqu’à disparaître.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •