Manteau femme

L’hiver se fait encore sentir et la période glaciale n’en finit pas. Pour cela, on doit porter des vêtements chauds afin de mieux se protéger du froid. C’est dans cette optique que les doudounes ont été inventées. Ce sont des vêtements qui ressemblent à un blouson, mais qui sont rembourrés. Les doudounes traditionnelles sont rembourrées par des plumes d’oie ou encore des plumes de canard, mais vu le coût de la matière, les créateurs ont préféré opter pour d’autres produits pour fabriquer les doudounes. Mais comment peut-on alors porter une doudoune et être élégante par la même occasion ?

Les doudounes à la mode pour les femmes

On reconnait toujours les doudounes par sa couleur claire ou brillante. Cela donne déjà un aspect fashion à ce vêtement qui se porte parfaitement en hiver. Cependant, les créateurs ont pensé que donner une autre forme à cet accoutrement permettra aux femmes de les porter plus aisément. C’est pour cela qu’on retrouve sur le marché de nombreuses variétés et collections de doudounes. Parmi les modèles les plus achetés par les femmes, il y a les doudounes cintrées qui ressemblent trait pour trait à un manteau traditionnel, à quelques différences près. Il y a aussi les doudounes sans manche, les doudounes sport sans oublier les doudounes manteau à capuche. Tout cela montre que ce modèle de vêtement pour femme met en valeur celle qui la porte et donne plus d’allure quand on sort en plein hiver. Une fois ornées de fausses fourrures que la gent féminine apprécie énormément, pour un look rock star et très glamour.

À quoi servent ces doudounes ?

Comme mentionné précédemment, les doudounes sont des vêtements qui se portent en hiver, mais il n’y a pas que cela. Ce sont également des habits qui sont très prisés par les sportifs de haut niveau tels que les skieurs, les amateurs de snowboard ou encore ceux qui aiment le sport extrême. Aujourd’hui les doudounes s’invitent même dans les défilés de mode les plus prestigieux pour présenter leur collection printemps ou automne.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •