En hiver, les cheminées sont très utilisées. Pour que celles-ci restent performantes et en bon état, il convient de bien les entretenir. C’est pourquoi il est recommandé de faire un ramonage. Le ramonage est le fait de nettoyer tous les dépôts qui se trouvent dans le conduit de cheminée : suie, bistre, goudron… Pour en savoir plus ce travail, découvrez ces quelques lignes.

Pourquoi faire le ramonage ?

Le ramonage est nécessaire pour des raisons de sécurité. En effet, il permet d’éviter l’incendie. Sachez que le goudron déposé sur le conduit de votre cheminée peut s’enflammer lorsque le feu lèche les parois. De ce fait, il faut l’enlever pour éviter les accidents. Outre le goudron, certains résidus peuvent bloquer le conduit de la cheminée et provoquer un incendie.

Le ramonage est aussi nécessaire pour la santé des occupants de la maison. Lorsque votre conduit de cheminée est encrassé, il refoule plusieurs produits toxiques. Cela provoquerait des intoxications au monoxyde de carbone. Les enfants comme les adultes peuvent ne pas supporter.

D’un autre côté, le ramonage est utile pour limiter la consommation de combustibles. Une cheminée mal entretenue et désencrassée consomme plus de bois. Ainsi, pour ne pas gaspiller vos combustibles et optimiser le tirage de votre cheminée, pensez à faire du ramonage. Vous pouvez économiser 7 à 10 % de combustibles.

Par ailleurs, n’oubliez pas que le ramonage est une obligation légale. Vous devez le faire une à 2 fois par an. Pour avoir plus de détails sur la fréquence des opérations, vous pouvez consulter votre préfecture. Un certificat de ramonage vous sera offert lorsque les opérations ont été faites en bonne et due forme.

Quelles sont les techniques de ramonage ?

Les techniques de ramonage de cheminée ne sont pas les mêmes pour un poêle, une chaudière et une cheminée.

Pour un poêle, vous pouvez faire un ramonage simple ou un nettoyage complet. Le ramonage simple est le fait d’entretenir uniquement le conduit du poêle. Le second touche l’intégralité de l’appareil de chauffage.

Le ramonage de la chaudière se fait lors de son entretien annuel. Il consiste à nettoyer le corps de chauffe, l’extracteur, la veilleuse et le brûleur de l’appareil. C’est aussi l’occasion de contrôler les fumées et la combustion ainsi que de vérifier les réglages.

Pour la cheminée, il existe 2 moyens : le ramonage mécanique et le ramonage chimique. Le premier est obligatoire. C’est le fait d’enlever la suie sur le conduit de la cheminée. Le second consiste à faire brûler des bûches de ramonage. Il est efficace, mais ne remplace pas le ramonage mécanique.

À qui confier le ramonage ?

Vous pouvez vous-même réaliser le ramonage de votre cheminée. Pour ce faire, vous pouvez acheter des kits de ramonage dans les magasins. Toutefois, même si vous faites régulièrement le ramonage, vous devez toujours faire appel à un professionnel pour l’entretien annuel.

Ainsi, il est plus avantageux d’appeler un professionnel pour réaliser tous les travaux. Celui-ci fera preuve de rigueur et de minutie durant toutes les interventions. Il vous délivre également un certificat de ramonage. Ce dernier vous servira pour demander une prise en charge auprès des assurances lors d’un incendie.

Si vous recherchez un professionnel du ramonage à Port-de-Bouc et alentour, une seule adresse : ARCHENET.

Quel budget prévoir pour le ramonage ?

Pour le ramonage, vous n’aurez pas à faire un grand investissement. Si vous souhaitez réaliser vous-même les travaux, le kit de ramonage ne coûte qu’une vingtaine d’euros. En choisissant bien le matériel, vous n’aurez pas à en acheter un nouveau chaque année. Les bûches de ramonage, quant à elles, ne coûtent que 10 à 20 euros.

Si vous faites appel à un professionnel, les travaux coûteront entre 50 à 80 euros.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •