De par une demande en constante progression, le marché immobilier Pays basque, notamment celui de Biarritz et Saint-Jean-de-Luz sont confrontés à une baisse d’offre, et cela concerne tous types de logements. Bien que l’éligibilité de ces villes à différentes options d’investissement favorise l’élargissement du parc locatif, une clientèle en quête de bien de prestige authentique y est toujours présente. De plus, face à une pénurie de bien, en particulier dans le centre-ville et les environs, les potentiels acquéreurs sont prêts à payer le prix fort sachant qu’une forte demande implique un prix élevé lorsque l’offre n’est pas suffisante. Pour les propriétaires, la situation est plus que favorable pour réaliser un projet de revente en vue d’une plus-value significative. Seulement, il est fréquent que le remboursement du crédit ayant servi au financement de la résidence à vendre soit encore en cours. Les propriétaires se posent donc beaucoup de questions face à cette contrainte.

Quand est-ce qu’on peut revendre ?

Il n’existe aucun délai minimal à respecter pour pouvoir revendre un logement après son acquisition. Autrement dit, il est tout à fait possible de céder votre bien immobilier Pays basque aussitôt l’avoir acheté. Cependant, faites attention à ne pas reproduire cette opération plusieurs fois. En effet, l’administration fiscale pourrait interpréter cela comme une activité marchande et vous induira à une forte taxation comme les professionnels en achat/revente.

Rien ne vous empêche, en outre, de vendre votre bien immobilier Pays basque même s’il y a encore un crédit en cours sur celui-ci. Le seul risque est que si votre bien est situé dans un secteur susceptible d’être touché par une baisse de prix (ex : dans un quartier où les offres sont beaucoup plus importantes que la demande), il serait difficile d’espérer une plus-value considérable. De plus, il faut savoir que vous devrez mettre de côté 3 à 10 % du prix si vous décidez de faire appel à une agence immobilière pour trouver un acquéreur. Il est, par ailleurs, à noter que les frais d’un achat immobilier sont particulièrement élevés en France avec, notamment un coût de frais de notaire pouvant représenter jusqu’à 8 % du prix d’achat. En somme, le mieux est donc de conserver au minimum 6 ans son logement avant de penser à une revente.

Un remboursement anticipé est-il possible ?

Dans la plupart des financements, le prêt est garanti par la valeur du bien ayant fait l’objet de crédit. Ainsi, en cas de problème de remboursement, la banque a toujours la possibilité de saisir le logement et de la vendre pour se faire payer, d’où l’importance des garanties d’un prêt. Ainsi, si vous avez encore un emprunt à rembourser sur l’acquisition du bien immobilier Pays basque que vous souhaitiez céder, vous devrez utiliser le fruit de cette revente pour vous acquitter de vos dettes.

Bien qu’un remboursement anticipé soit envisageable, vous devrez dédommager la banque pour cet acquittement plus rapide que ce qui est prévu dans le contrat. Le montant de cette indemnité correspond à 6 mois d’intérêts au taux moyen du prêt.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •