La conduite d’automobile est l’une des compétences les plus utiles. C’est un privilège, mais non pas un droit. Si vous décidez de suivre une formation de conduite, vous devez savoir qu’être un bon conducteur ne suffit pas, il faut être responsable. Pour en devenir un, apprenez les réglementations une par une. Vous verrez par vous-même le résultat. Quand vous entendez parler d’apprentissage de conduite, vous pensez souvent à la conduite de voiture légère, d’une camionnette, de véhicule de transport en commun et des poids lourds. Pourtant, les formations pour apprendre à piloter un bateau existent aussi.

Les permis nécessaires pour le pilotage de bateau

Les formations en pilotage de bateau vous permettent de naviguer sur le lac ou en mer, de voyager de port en port ou de pratiquer du ski nautique. Comme toute apprentissage de conduite de véhicule, vous devez suivre des formations. Il existe plusieurs types de formation en fonction de vos besoins et de vos contraintes :

– permis côtier

– permis hauturier

– permis eaux intérieures

– permis grande plaisance en eaux intérieures

Le permis bateau est un titre unique comportant deux options (côtières et eaux intérieures) et deux extensions (extension hauturière et extension grande plaisance en eaux intérieures).

Le permis mer côtier

Ce type de permis vous autorise à naviguer sur un bateau à moteur, bateau électrique, jet ski et scooters de mer d’une puissance de plus de 4.5 kilowatts, soit 6 CV. Le permis mer côtier vous permet de :

– naviguer en mer jusqu’à 6 milles nautiques d’un abri, soit à peu près de 11 kilomètres. Au-delà de cette limite, vous devez avoir un permis hauturier.

– naviguer de jour comme de nuit.

– utiliser la VHF dans les eaux territoriales françaises.

Avec ce type de permis, vous n’êtes limité ni en puissance ni en jauge (longueur de bateau).

Le permis hauturier

Le permis hauturier est une extension au permis option côtière. Pour y passer donc, il faut être titulaire d’un permis mer côtier. Mais pourquoi vouloir passer un permis supplémentaire ? Ce permis hauturier autorise la navigation sur des bateaux à moteur au-delà de 12 milles nautiques. Avec cette option ni la distance de la navigation ni la puissance ni la longueur du bateau ne sont limitées

À noter que pour une navigation au-delà des côtes françaises, le CRR (Certificat Restreint de Radiophonie) est obligatoire.

Il s’obtient par des épreuves de carte, d’études des marées, de météorologie, d’usage des aides électroniques à la navigation et matériel de sécurité.

Le permis eaux intérieures

La navigation sur des bateaux à moteur ou bateau électrique de moins de 20 mètres de long nécessite le permis bateau eaux intérieures. La puissance autorisée est de plus de 6 CV. Étant titulaire de ce permis, vous pouvez naviguer sur lac, fleuve ou canaux de jour comme de nuit.

Le permis grande plaisance en eaux intérieures

Pour pouvoir naviguer en eaux intérieures (lac, fleuve, canaux), vous devez être titulaire d’un permis de grande plaisance en eaux intérieures. Ce permis concerne les bateaux destinés uniquement pour le loisir et d’une longueur de 20 mètres de plus. Pour l’obtenir, vous devez être âgés de 18 ans au minimum et être titulaire d’un permis plaisance.

Pour garantir votre réussite en apprentissage de conduite et l’obtention d’un permis bateau, rien ne vaut un bateau-école. La Roue Tourne, Auto-école Bateau-école à Toulouse met à votre disposition diverses formations. Des formateurs professionnels reconnus et passionnés assureront votre formation. Passez votre permis dans de bonnes conditions.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •