Les machines-outils font partie intégrante de l’univers industriel, notamment de l’usinage. Leur ancrage dans le fonctionnement d’une usine est si fort qu’elles permettent non seulement une production massive et rapide, mais également un travail de haute précision. Les industriels doivent disposer de machines spécifiques pour chaque étape de fabrication. Quelles sont-elles et à quoi servent-elles concrètement ? Les réponses en quelques lignes.

Généralités sur les machines-outils

Définition

Comme son nom l’indique, une machine-outil est un dispositif permettant le mouvement précis d’un outil en vue du façonnage de matériaux (plastique, bois, métal, verre…). Suivant les propriétés des pièces à usiner, chaque machine-outil a un niveau de puissance et de précision adapté.

Composition

En général, une machine-outil comprend :

  • Un support stable et rigide,
  • Une table glissante suivant différents axes,
  • Une ou plusieurs têtes munies de broches permettant de fixer l’outil,
  • Un ou plusieurs moteurs transformant l’énergie électrique en énergie mécanique,
  • Des éléments servant à manœuvrer la machine : poignée, levier, manette, etc.

Classification

En ce qui concerne leur typologie, les machines-outils sont classées en deux catégories, dont l’une dite conventionnelle et l’autre à commande numérique. Elles sont utilisées pour l’enlèvement de matière et l’assemblage. D’autres classifications se basent sur les mouvements réalisés par les équipements ou encore sur le système de production.

Les industriels ont ainsi besoin de machines-outils pour le sciage, le tournage, le fraisage, la rectification, le perçage, le limage, le transfert et le vissage. Certains fabricants sont spécialisés dans un domaine spécifique. L’entreprise AFFÛTAGE LAFFONT à l’Union, par exemple, est experte dans l’outillage de coupe. Elle produit des outils pour l’industrie du bois et de la mécanique. Ses prestations incluent l’affûtage d’outils diamant. Elle propose également la vente de machines électroportatives utilisées dans le jardinage, le bricolage et l’artisanat.

Les différents types de machines-outils

Les scies motorisées

Cette machine-outil est destinée à découper avec précision le bois, la pierre ou le métal. Constituées d’une lame dentée fabriquée avec de l’acier trempé, les scies fonctionnent par mouvement circulaire.

Le tour

Cet outil sert à travailler une pièce de manière homogène et circulaire, en la faisant tourner sur elle-même. Il fonctionne suivant le principe d’enlèvement de copeaux.

La fraiseuse

Cette machine-outil sert également à usiner une pièce en bloc par extraction de matière. L’outil utilisé étant la fraise, celle-ci permet de tailler de différentes façons, notamment par rainurage, surfaçage et taraudage.

La rectifieuse

On utilise cet équipement pour rectifier la surface des pièces usinées. Effectivement, la rectification est un procédé de perfectionnement suivant l’usinage à la fraise ou au tour. La rectifieuse peut être plane, cylindrique ou de profil.

La perceuse à colonne

Aussi appelée foreuse, la perceuse à colonne est utilisée pour percer des pièces avec précision à l’aide d’un foret. La forme hélicoïdale de cet élément de perçage ne laisse quasiment pas de marque de rognure.

L’étau-limeur

Étant une machine à raboter, l’étau-limeur est employé pour aplanir une surface métallique. Il est constitué d’un outil effectuant un mouvement de coupe par translation rectiligne.

La machine-transfert

Grâce à cet outil, on peut effectuer des tâches répétitives sur une même pièce. L’opération de transfert est réalisée suivant un mouvement circulaire, circulaire séquentiel ou rectiligne séquentiel.

La visseuse

Définie comme une machine à visser (et à dévisser), la visseuse fait partie des machines-outils d’assemblage. Son fonctionnement est inspiré de celui de la perceuse, mais elle peut tourner dans les deux sens et possède un limiteur de couple.

Cette liste de machines-outils n’étant pas exhaustive, il en existe d’autres utilisées dans des secteurs spécifiques.

Les avantages des machines-outils

L’intérêt des machines-outils est d’alléger les ouvriers des tâches pénibles et de réduire les risques d’accident. Grâce à des dispositifs de plus en plus performants, les industriels augmentent considérablement leur productivité. Celle-ci dépend ne plus de la quantité de la main d’œuvre, mais plutôt de la mécanisation industrielle. L’apparition des machines-outils à commande numérique a d’ailleurs révolutionné le système de production. Les techniques d’usinage sont nettement plus précises et permettent une production massive rapidement. Autonomes et performantes, les machines-outils n’ont quasiment plus besoin de supervision humaine. Il faut tout de même compter sur les capacités des employés à bien les utiliser.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •