Zoom sur le métier d’interprète de conférence

Sommaire

Au début l’interprétation de conférence était pratiquée par des personnes qui maîtrisent une ou plusieurs langues. Ils devaient répéter le discours d’un orateur à voix haute, une fois que celui-ci ait intervenu. Ce n’est que dans les années 1940 qu’apparurent les premières générations d’interprètes professionnels. En effet, ce n’est qu’à partir de cette époque que des écoles d’interprètes furent créé en France et en Belgique. Plus tard, l’apparition de l’Association Internationale des Interprètes de Conférence a changé la donne. Petit à petit, ils ont su s’imposer dans la caste supérieure. Leur prestation inclut un temps de travail contrôlé, une rémunération imposée, des conditions de voyage et d’hébergement haut de gamme, ainsi que des conditions de travail très strictes.

Mais qui sont-ils exactement ?

Les interprètes ne sont ni des surdoués, ni des virtuoses de la mémoire, ni des génies de la langue. Ce sont tout simplement des personnes qui possèdent un excellent bagage linguistique. Pour exercer comme interprète de conférence, vous devez suivre de longues études, au minimum 5 ans, durant lesquelles vous apprendrez toutes les techniques de l’interprétation, de la préparation de conférence et de prises de notes. Et même si la personne dispose d’une grande rapidité d’esprit et d’une bonne mémoire, être interprète exige des aptitudes linguistiques et intellectuelles. En effet, elle doit avoir un riche vocabulaire que ce soit pour sa langue maternelle ou pour les langues étrangères. L’essentiel est de traduire vite et correctement. Actuellement, il y a beaucoup plus de femmes interprètes que d’hommes. Pour cela, elles doivent gérer leur vie professionnelle à travers des voyages fréquents en dehors de leur vie familiale. Certaines travaillent à leur compte. D’autres font partie d’une entreprise spécialisée dans le domaine. C’est le cas pour l’Entreprise CIR qui est située au 9 Rue Léon Cogniet 7501 Paris. Elle dispose de plus de 1000 interprètes de conférences qualifiés et qui travaillent dans le respect total du secret professionnel.

Pourquoi engager un interprète professionnel ?

En effet, pourquoi dépenser de l’argent en engageant un interprète professionnel plutôt qu’une personne pouvant maîtriser deux langues ? Et bien tout simplement, parce qu’être bilingue ne suffit pas pour interpréter. L’interprète a de la connaissance sur les cultures des pays dont il a une parfaite maîtrise des langues. D’autant plus qu’il est préparé pour cette mission. Il doit se renseigner sur l’entreprise, ses activités ou ses produits, etc.

Y-a-t-il une différence entre le métier d’interprète et de traducteur ?

Beaucoup de gens confondent souvent ces deux professions. Certes elles requièrent des compétences semblables. Le traducteur aussi bien que l’interprète doit maîtriser les deux langues pour faire la traduction. Toutefois ce sont deux activités bien distinctes, car leur finalité et leur exigence sont très éloignées. Le premier doit pratiquer la traduction écrite, tandis que le second la traduction orale.

-Qu’est-ce qu’un traducteur ?

Un traducteur a pour mission de traduire par écrit un document original. Mais il n’est pas rare non plus que ce soit à partir d’un support audiovisuel ou enregistrement vocal. Dans cette tâche, le travail de recherche, d’analyse et de vérification sont très importants. En effet, c’est un travail long et minutieux car il faut employer les tournures de phrases appropriées. Un traducteur doit de ce fait maîtriser les codes de l’écrit et son meilleur outil de travail est le dictionnaire.

-Qu’en est-il de l’interprète ?

Contrairement au traducteur, l’interprète a pour mission de traduire à l’orale. Il rend possible la communication entre deux ou plusieurs personnes de langues et de cultures différentes. Leur point fort est qu’il est capable de restituer dans l’immédiat des conversations sans préparations. Il doit donc disposer d’une grande réactivité pour réaliser des traductions presque simultanément. En outre, il y a deux types d’interprétations :

-l’interprétation consécutive qui permet à l’interprète d’assimiler avant de traduire

-l’interprétation simultanée dans laquelle il doit effectuer une transposition immédiate et directe.

Partager cet article

Share on facebook
Sur Facebook
Share on twitter
Sur Twitter
Share on linkedin
Sur Linkdin
Share on pinterest
Sur Pinterest

Headline

Never Miss A Story

Get our Weekly recap with the latest news, articles and resources.
Cookie policy
We use our own and third party cookies to allow us to understand how the site is used and to support our marketing campaigns.

Hot daily news right into your inbox.