Rapatriement de corps

La mort d’un proche dans un autre pays hors de la France métropolitaine peut être problématique. Vous devez rapatrier son corps pour une cérémonie d’obsèques. Cela dépendra de la volonté du défunt et de la famille. Voici quelques conseils pour vous aider afin d’accomplir les démarches nécessaires.

Faire les procédures administratives exigées

Il est très important d’accomplir toutes les formalités exigées par le pays où le décès a eu lieu. Ensuite, il faut faire les démarches exigées par l’ambassade ou le consulat.

– Identification et déclaration de décès

Avant toutes procédures, vous devez avoir un certificat de décès ou une déclaration de décès. Les autorités locales doivent d’abord déterminer la cause du décès. Cela peut prendre quelques jours. Vous devez ensuite faire une identification de la personne pour pouvoir faire le rapatriement. Cette identification peut prendre plusieurs formes. Elle peut se faire avec une simple visuelle de la personne décédée. S’il y a des problèmes sur la reconnaissance, vous devez faire des tests ADN. Vous pouvez aussi faire l’identification avec des signes particuliers de la personnes (Tatouages, cicatrices, taches de naissance).

– Demandez de l’aide à l’ambassade

L’ambassade peut vous aider pendant toutes la procédure. Si vous êtes sur place, vous pouvez collaborer avec les autorités locales. Les personnels peuvent vous aider à faire les démarches nécessaires pour déterminer la cause du décès. Si vous êtes en France mais que vous avez connaissance du décès, il est conseillé de contacter le ministère des affaires étrangères. Celui-ci se chargera de contacter l’ambassade pour le rapatriement ou l’incinération.

Après l’identification et le certificat de décès, vous devez retourner vers l’ambassade. L’officier d’état civil de l’ambassade se chargera de recevoir l’acte de décès. Le personnel de l’ambassade va le transmettre aux autorités française pour le transcrire dans les registres d’état civil.

– Les documents de voyage nécessaires

Le corps doit être transporté par avion pour les obsèques et l’inhumation vers son pays. Il y des documents qui devront être rassemblés par la famille du défunt. Vous devez faire une demande écrite à l’ambassade pour exiger le rapatriement. Après cela, vous devez aussi avoir un certificat médical signé par un médecin local pour autoriser le déplacement. Le responsable de l’hôpital ou de la morgue doit emmètre une autorisation de sortie. C’est après validation des documents que l’ambassade autorise le transport du corps pour la France. Cette autorisation sert de passeport pour le défunt.

Engagez une entreprise de pompes funèbres

Vous devez engager une entreprise capable de respecter les conditions de transport d’un corps. Tout d’abord, il faut commencer par le traitement du corps du défunt. Les toilettes mortuaires doivent être faites pour conserver l’apparence du défunt. Le corps doit être présentable lors de son arrivé au lieu des obsèques et de l’inhumation. Il est donc indispensable d’engager une entreprise de pompes funèbres. Vous pouvez mandater une entreprise locale ou engager des pompes funèbres de chez vous pouvant intervenir dans certains pays étrangers. C’est le cas de l’entreprise de Pompes Funèbres Général Nicolas. Vous pouvez donc choisir le cercueils, les matières à utiliser et les habits portés par le décédé.

La mise en bière et l’organisation de transport

Après la préparation, la mise en bière doit être faite avant le rapatriement. Ce placement en cercueils doit respecter des exigences sanitaires. L’entreprise responsable doit utiliser quelques matières spéciales. L’organisation du transport est à la charge de la famille du décédé. La plupart du temps, certaines pompes funèbres se chargent du rapatriement en totalité. Après cela, l’entreprise peut remettre le corps à la famille. Celle-ci peut garder le corps 6 jours après l’arrivée dans son Etat d’origine. Vous pouvez donc organiser une veillée pour faire les adieux dans une chambre mortuaire de votre choix. Dans celle de votre collectivité territoriale ou chez des pompes funèbres qui en disposent une. Vous pouvez aussi vous charger de la préparation des obsèques en toute tranquillité.

En somme, le rapatriement d’un corps dépend du choix du défunt et de la famille. Pour réaliser la procédure, vous devez compter au moins 2 000 euros (frais administratifs, cercueil et frais de transport). Le frais de transport dépend de la distance parcourue.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •