La pouponnière porte également le nom de « Service d’accueil et de protection de la petite enfance » ou SASPE. Les personnes qui y travaillent, y vivent comme dans leur vraie famille. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez connaître sur ce lieu.

La pouponnière : c’est quoi au juste ?

Lorsque les parents et la famille d’un enfant ne sont plus en mesure de s’

occuper de celui-ci, ils le transfèrent dans une pouponnière. Cette dernière est un lieu de transition, servant à accueillir les petits, après que ces derniers ont été pris en charge en institution.

Cependant, les enfants ne resteront pas éternellement dans cette maison d’accueil. En effet, l’objectif est de les réinsérer, un jour, chez leurs parents (ou l’un d’eux) ou dans leur famille. Malheureusement, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite, car seuls 10 % de ces enfants parviennent à retourner dans leur vraie famille. La plupart d’entre eux se retrouveront dans une famille d’accueil ou seront adoptés. Mais il y en a ceux qui vont passer leur enfance en institution.

La pouponnière : un endroit de bienveillance

Généralement, les pouponnières accueillent des enfants de 0 à 6 ans et leur accordent toute l’attention nécessaire. Aussi elles instaurent un climat de sécurité et de confiance avec eux, et cela, dans une ambiance de bienveillance et de protection. Toutefois, il existe un espace dédié à la rencontre parents-enfants.

En outre, la pouponnière est considérée comme un univers de détresse et d’amour. En effet, de nombreuses familles sont déstructurées et des enfants en détresse. Elle sera donc le lieu de transition est l’endroit idéal, pouvant les aider à surmonter cette situation.

La pouponnière : un laboratoire de la société

La pouponnière est également qualifiée de « laboratoire de la société », car ses murs démasquent les crises que la communauté traverse. En effet, l’on y voit des enfants ayant des parents qui sont traumatisés par le génocide, des petits qui sont séropositifs et ceux qui sont victimes de la précarité galopante.

Ces situations demandent de l’adaptation permanente et de la remise en question, et cela, de la part du personnel encadrant. Ce dernier joue deux rôles bien définis : d’une part, faire face à des cas dont il n’y a pas de marche à suivre et ’occuper des petits démunis. D’une autre part, prendre en charge les parents en détresse.

La pouponnière : pour soutenir les potentialités de l’enfant

Une fois que le jeune enfant ou le nourrisson est arrivé à la pouponnière, il est question de contribuer à la prévention de lui prendre soin, ainsi que de la relation qu’il devrait plus tard, maintenir avec ses parents. En d’autres termes, le lieu de transition fera en sorte de l’observer et de l’orienter.

En outre, la pouponnière accueille des enfants se trouvant dans des situations critiques, et de faire en sorte qu’ils puissent s’inscrire dans un système d’attachement, pour qu’ils puissent :

  • Restaurer leur sentiment de continuité ;
  • Recouvrir leur confiance et leur environnement ;
  • Recevoir une attention leur transmettant le sens de leur valeur personnelle.

En d’autres termes, la pouponnière a pour objectif d’assurer le bien-être global de chaque bébé et enfant qu’elle accueille.

Une garderie

Les parents peuvent laisser leurs petits en toute tranquillité dans une pouponnière, car c’est également une garderie. Cet endroit dispose de jeux très variés et de matériel approprié afin de les occuper. D’ailleurs, il est essentiel d’initier vos enfants à la vie collective dès leur plus jeune âge, afin qu’ils puissent trouver leurs marques. Si vous êtes à la recherche d’une pouponnière, n’hésitez pas à confier vos enfants au Royaume des enfants, situé à Jonquière.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •