Quelles sont les étapes à suivre pour bien organiser les funérailles ?

modes de funérailles

La loi du 15 novembre 1887 sur la liberté des funérailles énonce dans son article 3 que « tout majeur ou mineur émancipé, en état de tester, peut régler les conditions de ses funérailles, notamment en ce qui concerne le caractère civil ou religieux à leur donner et le mode de sa sépulture ». De ce fait, le respect des dernières volontés de la personne décédée est très important. La famille du défunt doit veiller à ce que la cérémonie organisée soit conforme au dernier souhait de celui-ci. Si l’organisation va à l’encontre de ce dernier, toute personne en connaissance de cause sera punie de 6 mois d’emprisonnement et d’une amende de 7 500 euros.

Les délais pour la préparation d’obsèques

L’inhumation ou la crémation ne peut avoir lieu moins d’une journée, ni plus de 6 jours, quel que soit le motif. Les dimanches et les jours fériés ne sont pas comptés. Si la personne décède à son domicile ou chez un proche, son corps pourra y rester jusqu’au moment où la cérémonie d’obsèques se déroule.

Pourtant, la famille de la personne décédée peut transporter la dépouille dans un funérarium ou dans une chambre mortuaire avant la mise en bière. Si des soins de conservation du corps ont été effectués, il est important de respecter les délais de 2 jours. Si vous souhaitez en faire faire sur le corps du défunt, l’intervention des pompes funèbres est obligatoire.

Par contre, si le décès s’est produit à l’hôpital ou en clinique, le corps peut être transféré au domicile de la personne décédée ou celui d’un proche. Cette opération peut être effectuée dans les 24 heures qui suivent. Cependant, une autorisation de la mairie du lieu de décès doit être acquise. Mais il existe également d’autres options. Le corps est, dans ce cas, transporté à la chambre funéraire de l’établissement. Il en dispose certainement une. Dans ces circonstances, le transport et les trois premiers jours passés dedans sont gratuits. Une fois ces délais écoulés, un frais supplémentaire sera fixé par le responsable administratif de l’établissement.

Focus sur les pierres tombales

Les pierres tombales sont constituées d’une semelle, d’une tombale, d’un soubassement et d’une stèle. Elles peuvent être personnalisées, notamment  en fonction de la religion. Vous pouvez les trouver dans la plupart des agences de pompes funèbres ou dans les marbreries.…

La thanatopraxie : comment ça marche ?

Le mot thanatopraxie signifie l’action qui permet de préserver le corps d’un défunt. Cette préservation se fait le plus souvent par l’injection de produits dans le corps. Mais cette technique permet également d’embellir son visage, surtout si elle est complétée…

Les modes de funérailles

Le mode de funérailles à choisir dépend des dernières volontés de la personne décédée. À l’heure actuelle, deux types de funérailles sont connus : l’inhumation et la crémation.

1)L’inhumation

D’une manière générale, l’inhumation se déroule dans le tombeau de famille du défunt, dans le cimetière de la commune où le décès a eu lieu, etc.

Dans le cas où le défunt ne dispose d’aucune parcelle et lorsque ses revenus sont très modestes, son inhumation se fait dans une fosse individuelle, dans le terrain de la commune. Cela est sans frais au cours des 5 premières années minimum. Cependant, lorsque le délai est expiré, la commune récupérera le terrain. Si la famille de la personne décédée n’effectue pas un second enterrement à ses propres frais, la dépouille sera déposée dans un ossuaire.

2)La crémation

La mairie de la commune de l’endroit du décès octroiera obligatoirement une autorisation pour que la crémation puisse avoir lieu. Cette condition est également applicable dans le cas où le corps a été transporté dans une autre commune. Si tel est le cas, cette autorisation sera délivrée par le maire du lieu de fermeture du cercueil. Afin de l’obtenir, la possession d’un certificat médical attestant le décès est obligatoire.

On déposera l’urne funéraire dans le caveau de la famille ou dans une case de columbarium. Il est également possible de disperser les cendres sur un site aménagé par la commune ou dans le jardin du souvenir. Cependant, il existe d’autres options. Cela consiste à les répandre dans la nature telle que les rivières, les lacs et les fleuves. Notez bien qu’il est interdit de conserver cette urne dans sa maison.

Pourquoi faire appel à une entreprise de pompes funèbres ?

Le décès d’un être cher cause souffrance, dépression, vide… Malgré tout, il faut se charger des différentes tâches concernant les obsèques. L’accompagnement d’un professionnel humble et spécialisée est alors nécessaire.Recourir aux prestations d’une entreprise de pompes funèbres est l’option la…

L’essentiel à savoir sur la concession funéraire

À la suite d’un décès, outre la préparation du corps en vue de l’enterrement ou de la crémation, il est également indispensable de préparer le lieu où sera inhumé le défunt. Dans le cas d’une crémation, la famille peut décider…

Choisir une entreprise de pompes funèbres

Une fois les délais pour l’organisation d’obsèques respectés et les modes de funérailles choisis il est temps pour la famille de choisir une entreprise de pompes funèbres. En effet, il existe trois sortes d’organismes qui prennent en charge l’organisation d’obsèques. Il peut s’agir des pompes funèbres municipales, des associations de pompes funèbres homologuées par la préfecture de police et des pompes funèbres privées. Si vous souhaitez opter pour ce dernier type, contactez LES POMPES FUNÈBRES MARBRERIE DE LA PORTE D’ALSACE ET DU SUNDGAU. Cette entreprise se situe à Dannemarie, dans le Haut-Rhin.

Retour en haut