Entreprises funéraires

Les soins de conservation ont pour objectif de retarder la dégradation du corps et de rendre le défunt présentable pour les funérailles. Ils se pratiquent depuis le temps des pharaons. Et actuellement, ils sont très pratiqués. Toutefois, ils sont interdits dans certaines religions (juive, islamique…). Leur pratique est aussi facultative, sauf si le défunt doit être transporté dans certains pays.

La différence entre la thanatopraxie et la toilette mortuaire

Il y a une différence entre la toilette mortuaire et la thanatopraxie. La toilette mortuaire consiste à nettoyer le corps. Les soins de conservation sont, en outre, nécessaires surtout lorsque les obsèques ont lieu plusieurs jours, voire plus d’une semaine après le décès. C’est le cas lorsque le défunt doit être rapatrié dans un pays lointain. Cela l’est également lorsque le corps a subi quelques dommages. Des opérations doivent être réalisées pour qu’il puisse retrouver son apparence.

Les étapes de l’intervention du thanatopracteur

L’intervention du thanatopracteur peut durer de quelques minutes à 2 jours en fonction de l’état du défunt et des demandes de la famille. Ci-dessous les étapes de son intervention :

Les soins de conservation :

Le thanatopracteur commence par laver le corps et le désinfecter. Cela empêche la propagation des maladies et la prolifération des bactéries. Ensuite, il masse les membres pour soulager le raidissement des articulations et des muscles.

Pour que le corps puisse être dans le même état, les fluides corporels doivent être éliminés. Ils sont retirés du corps par les veines, et remplacés par des solutions chimiques. Différents types de produits sont utilisés en fonction de l’état du corps et du temps qu’il reste jusqu’à l’enterrement. Généralement, c’est une solution à base de formaldéhyde (formol).

La préparation pour la visualisation

Les soins de présentation sont fortement conseillés si le corps va être placé dans un cercueil équipé d’une fenêtre.

Ces soins consistent à habiller, coiffer et maquiller le défunt. Le but est de lui donner une image proche de ce qu’il avait de son vivant : une image douce et sereine. La famille doit remettre à l’agent de chambre mortuaire une photo du défunt pour qu’il puisse s’en inspirer.

Si le corps du défunt est gravement endommagé, alors le thanatopracteur réalise des opérations d’embaumement à l’aide de cire et de coton.

La coiffure

L’agent mortuaire doit coiffer le défunt de la même manière qu’il se coiffait de son vivant, plus précisément à l’époque où il était encore en bonne santé. Si le défunt a perdu ses cheveux, alors l’agent utilise des perruques.

Le maquillage

Le corps du défunt doit être maquillé pour lui donner un air apaisé. Si le défunt est une femme, alors elle peut être maquillée comme à son vivant. À cet effet, le thanatopracteur doit maîtriser tous les styles de maquillage. La famille peut aussi demander que l’on réalise un maquillage léger pour un effet plus naturel.

La manucure

L’agent mortuaire réalise aussi des soins manucure. Il doit couper les ongles et appliquer du vernis.

Une fois tous les soins réalisés et le défunt habillé, le thanatopracteur et son équipe le placent dans le cercueil. À la demande de la famille, le thanatopracteur peut aussi mettre du parfum sur le défunt.

À qui faire appel pour la réalisation des soins de conservation ?

La réalisation de soins de conservation et de présentation requiert un savoir-faire dans ce domaine. Dans les agences funéraires, cette tâche est assurée par des thanatopracteurs qualifiés. L’équipe de Pompes Funèbres Sébastien à Sainte-Marie est à votre service à La Trinité et dans toute la Martinique. Elle a un savoir-faire reconnu dans ce domaine.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •